mercredi 26 novembre 2014

Panique chez les jouets, moins d'un mois avant Noël !!!

Les mioches, Madame Pelloche est très contente ! Elle va découvrir en même temps que vous le programme Panique chez les jouets qui sort aujourd'hui au cinéma !
3 courts-métrages dans lesquels les jouets prennent vie ! Si ça c'est pas le rêve de tous les mioches, Madame Pelloche ne mange plus de brioche !


Mon premier s'appelle Macropolis. C'est l'histoire de deux jouets, un chat et un chien, considérés comme défectueux dans l'usine qui vient de les fabriquer. Bon OK, il leur manque un œil à l'un et une jambe à l'autre ! Ils décident d'échapper à la poubelle pour rejoindre en magasin les jouets en bon état !

Ce film d'animation est tourné image par image dans le décor réel d'une grande ville. Il s'agit de Belfast, en Irlande du Nord. Le résultat est vraiment chouette !
Voici un lien qui vous explique tout sur tout (grâce au traducteur Google pour ceux qui ont du mal avec l'anglais) : Site du film Macropolis
Vous y trouverez également un Paper Toy à télécharger pour découper et plier les deux héros du film. En tout honnêteté, il faut être super habile ! Mme Pelloche en a encore les doigts qui collent et le résultat n'est hélas pas montrable !



Mon second s'appelle Le Petit Dragon ! L'âme de Bruce Lee, le roi du Kung-fu, se réincarne dans le corps d'une poupée en caoutchouc à son effigie... Faire du Kung-Fu quand on mesure 20 centimètres dans le monde réel et bien... ça nous fait beaucoup rire...

Et mon troisième s'appelle : La bûche de Noël !!! 
Après leur série culte Panique au Village, Vincent Patar et Stéphane Aubier (lauréats du César du Meilleur Film d'Animation pour leur co-réalisation avec Benjamin Renner d' Ernest et Célestine) ont eu l'idée (pour notre plus grande joie) de réaliser un dernier épisode d'une durée de 26 minutes sur le thème de Noël. Et ça promet d'être vraiment drôle !!!
Tandis que les fêtes approchent, Indien et Cowboy (les légendaires) attendent avec impatience leurs cadeaux. Tout va bien, jusqu'au moment où ils détruisent, lors d'une dispute, la bûche de Noël confectionnée par Cheval ! Ça, c'est une sacrée boulette ! Cheval est furieux, il décommande les cadeaux au Père Noël ! Eh oui, rien que ça !




Mon tout est un programme d'une durée totale de 42 min, à partir de 5 ans et distribué par Gébéka Films. Vous avez fait votre liste au Père Noël vous ?

Madame Pelloche

mercredi 19 novembre 2014

De la neige pour Noël ? Mme Pelloche vous fait la météo !

"Hallo" ! Les mioches, voici Solan et Ludvig, ils viennent de Norvège et seront dans les salles de cinéma à partir du 26 novembre ! Leur film s'appelle De la neige pour Noël. Je compte sur vous pour les accueillir comme il se doit ! Ils sont un peu... méfiants... 


Pour ceux qui n'oseraient pas demander, la Norvège, c'est là :
Et là,  il fait froid et souvent, il neige !
Dans leur pays, Solan et Ludvig  sont de véritables stars, alors ils ont un peu peur de ne ne pas être à la hauteur de vos attentes (surtout Ludvig le hérisson qui est toujours réfractaire au moindre changement) ! 
Leur spécialité ? Le conte de Noël ! Ils ont entendu parler d'une certaine Reine des Neiges qui fût un grand succès l'année dernière et se sentent tout petits à côté d'elle...



Pourtant, en Norvège, ils ont leur propre statue !
Mais qui est ce Kjell Aukrust tout en haut de la colonne ?

Il s'agit du créateur  du village imaginaire de Pinchcliffe et de ces habitants qui apparaissent pour la première fois dans le journal "Mannskapsavisa" en 1954. Le voici en dessous avec un joli tricot rouge !



En 1975, leur aventure est adaptée pour le grand écran sous le titre : Le grand prix de Pinchcliffe. (Ou plutôt Flaklypas Grand Prix).   
Avec plus d'un million d'entrées la première année, ce film est l'un des plus grand succès du cinéma Norvégien ! 


Il n'a cessé de tourner dans les salles de cinéma de Norvège durant 28 ans et pendant de nombreuses années, il était programmé à la télévision Norvégienne le soir de Noël !
Aujourd'hui, il dépasse les 5 millions d'entrées au cinéma ! Pas mal, non ? 

Et De la Neige pour Noël, qu'est ce que ça raconte ?

Il s'agit d'une nouvelle aventure qui se déroule dans le même village, avec les mêmes habitants ! Seuls les spectateurs ne sont plus les mêmes ! Les enfants des années 70 laissent la place à ceux de 2014 !

L'histoire se déroule donc toujours au village de Pinchcliffe... 
C'est bientôt Noël et la neige n'est toujours pas là !!! Un Noël sans neige, ça ne fait pas trop rêver les habitants du village... Mais le rédacteur du journal local les tient en haleine en leur promettant tous les jours l'arrivée prochaine d'une tempête de neige !!! Tiens tiens, justement, Féodor, le bricoleur de service, tente de fabriquer, pour son plus grand plaisir et celui de ces deux amis Solan et Ludvig, un canon à neige ! Evidemment, la machine n'est pas encore tout à fait au point quand le journaliste décide de se l’accaparer... et qui sème le vent, récolte la tempête !
Ben oui, sinon c'est pas drôle !




En France, le distributeur du film est : Les films du préau !

Mais sinon, vous pensez qu'on aura de la neige à Noël vous ?

Madame Pelloche




mercredi 12 novembre 2014

Pat et Mat : L'interview exclusive de Mat par Madame Pelloche !

A l'occasion de leur tournée en France pour la sortie de Pat et Mat au cinéma, Madame Pelloche a eu l'immense honneur d'interviewer (en exclusivité mondiale) celui dont toutes les jeunes Tchèques rêvent : le célèbre Mat de la série Pat et Mat ! Je vous avais déjà parlé de ce programme de courts métrages dans mon premier article.




La première question que tout le monde se pose est : où est Pat ? 
Vous qui êtes habituellement inséparables ... Ça nous inquiète ...

Oh oui je sais, il me manque beaucoup... mais il va bien. Le distributeur Cinéma Public Film  à préféré nous séparer pour la tournée dans les salles de cinéma... Nous avons mauvaise réputation... Il semblerait que nous soyons ingérables lorsqu'on est ensemble... Alors que pas du tout, on va au bout de nos idées c'est tout...

Depuis combien de temps vous connaissez vous tous les deux ?

Dans la série, on donne l'impression d’être deux frères mais en réalité, on s'est rencontrés lors du casting du premier épisode, Les bricoleurs en 1976... Je m'en souviens comme de mon premier bonnet... Nous étions les derniers à passer les essais et dans la salle d'attente, il nous a semblé que le cadre accroché au mur n'était pas droit... Pat a toujours un ruban mètre dans sa poche et nous nous sommes naturellement mis à mesurer les murs pour voir ce qui clochait. On s'est alors rendu compte que le problème venait du plafond lui même... il suffisait de le surélever de quelques centimètres... Je ne sais pas pourquoi, au moment même ou nous nous apprêtions à casser le plafond le producteur qui semblait nous observer nous a dit qu'on était pris tous les deux...

Sans même passer d'essais ?

Eh non, mais vous savez, quand on tourne des films d'animation en stop Motion (image par image) on demande surtout aux acteurs d'être flexible et patient... Oh oui... Très patient...  On mettait des semaines pour tourner quelques secondes de film... On apprenait le métier,  parfois on tombait, il fallait nous ramasser, tout recommencer, une vraie galère... Mais que de bons souvenirs... Et au final, nous avons tournée 78 épisodes ensemble.

Voici le premier épisode dans lequel Mat rencontre Pat son voisin 

Dans votre carrière quelle a été votre plus grande difficulté ?

Ma réponse va vous étonner mais il s'agit de nos costumes... Cela fait plus de 35 ans que nous portons tous les deux ces affreux sous-pulls et moi ce bonnet à rayures qui me gratte le front... Les gens nous reconnaissent grâce à eux mais moi qui adore la mode, pas question de la suivre... C'est dans mon contrat... Si je m'écoutais, j'enfilerai sur le chant une chemise fleurie et un bermuda écossais !!

Avez vous déjà du renoncer à des rôles à cause du contrat qui vous lie à la série ?

Pas grand chose, un petit Studio britannique... Aardman il me semble... qui cherchait un petit chauve avec un gros nez pour tourner avec un chien... j'ai quand même passé le casting en secret (même Pat n'était pas au courant) mais il fallait parler anglais et mon accent Tchèque était trop prononcé... De toute façon, il fallait également porter un horrible tricot vert en laine qui démange beaucoup... Je ne regrette rien...

Auriez-vous d'autres films d'animation Tchèques à conseiller à nos jeunes spectateurs français ?

Oh oui c'est vrai qu'on est à la mode dans votre pays depuis quelques années... Notamment avec La petite taupe de Zdenek Miler qui est une véritable star chez nous mais il y a eu également la sortie de Monsieur et Monsieur de Bretislav Pojar et Miroslav Stepanek en 2006 ou encore Les Contes de la ferme de Hermina Tyrlova en 2010... Et nous évidemment !!!





Merci beaucoup Mat d'avoir pris le temps de répondre à mes quelques questions. Pour terminer, auriez-vous la gentillesse de nous faire une petite démonstration de votre technique d'animation pour nos spectateurs aux dents de lait ?




Le programme Pat et Mat est encore visible dans quelques salles, n'hésitez pas à y aller les mioches !


Madame Pelloche


Si vous aimez Mme Pelloche et ses articles, n'oubliez pas de le dire, Le Ciné des Dents de Lait est aussi sur Facebook !

mardi 4 novembre 2014

Mme Pelloche, j'peux voir la cabine de projection ?

Ok, mais on écoute et on ne touche à rien !


Aujourd'hui, Mme Pelloche passe du coté obscur de la force et vous emmène dans les coulisses de la salle de cinéma : la cabine de projection.



Non, il n'y a pas de dragons et les projectionnistes ne sont pas enfermés dans leur cabine. Ils sont gentils, adorent le contact humain, même si c'est à travers une vitre... Vous pouvez même leur faire un petit coucou depuis la salle, généralement ils répondent.

Ça, c'est ce que vous voyez habituellement :




Pour passer de l'autre côté de la vitre et exercer le métier de projectionniste il faut avoir un diplôme : le CAP d'opérateur projectionniste.  Ce diplôme est obligatoire pour exercer seul en cabine.

Les missions du projectionniste :

1 Diffuser des images animées par tout système d'enregistrement ou de diffusion
2 Vérifier l'installation et la conformité des équipements
3 Assurer l'entretien des équipements
4 Participer à la sécurité des biens et personnes

Eh non, le projectionniste ne se contente pas d'appuyer sur un bouton, ça, c'est ton père ou ta mère quand ils mettent un DVD à la maison !

Voyons ensemble quelques éléments techniques :

Avant, (c'est à dire jusqu'en 2012 environ) le cinéma c'était ça :



Des bobines de 35 mm de largeur avec 24 photogrammes par seconde de film, des perforations et la bande sonore (en bleu) sur le côté de la pellicule (Pelloche pour les intimes).

C'était mécanique. Le projectionniste recevait souvent les films dans la nuit du mardi au mercredi. Il devait alors les monter car les films était en plusieurs morceaux (environ 5 pour un film d'1h30). Il devait également démonter les films qu'il ne jouait plus pour les envoyer aux salles suivantes ou aux stocks.

C'est quoi un stock ? C'est l'endroit loué par les distributeurs pour stocker les bobines. Mais la plupart des copies étaient détruites après la sortie  car cela prenait beaucoup de place.

Le projectionniste utilisait une colleuse pour assembler les morceaux entre eux comme celle-ci :




Il valait mieux être concentré pour monter un film (ne pas se tromper dans l'ordre des bobines !) sinon les spectateurs auraient vu la fin avant le début (bon, dans le cas de Titanic, ce n'est pas trop grave, on connaît la fin !) ...

Aujourd'hui nous sommes en 2014 et le cinéma c'est ça :


Attention, on va faire de l'anglais :

Il s'agit d'un DCP : Digital Cinéma Package
En gros, c'est un disque dur dans lequel est enregistré tout un ensemble de fichiers informatiques (images, son, sous-titres, etc.)
Ce fichier, qui circule de salle en salle, est enregistré dans le serveur de la cabine de projection.

Mais ATTENTION, la salle de cinéma ne le diffuse pas aussi simplement. Le distributeur du film doit donner l'autorisation à la salle en lui octroyant un méga code secret que l'on appelle la KDM : Key Delivery Message ! Cela permet également d'éviter le piratage en interceptant des DCP en cours de livraison par exemple. 

Une fois cette clef validée, le serveur peut envoyer le film vers le projecteur numérique auquel le code correspond et là, le film peut-être projeté pour plusieurs séances, sur une période donnée (en général, la KDM est délivrée pour une semaine de passage). 



Hey, c'est quoi ce charabia ???
Oh ça, c'est la Playlist de la séance.
Le projectionniste doit tout programmer et l'ordinateur exécute :
- Le format du film
- L'ouverture du rideau
- Les lumières qui se baissent puis s'éteignent
- Les Bandes annonces
-Le Film
-Les lumières qui se rallument ...
etc.

En 2 ans, la technique a complètement changé mais le métier est resté le même. Une révolution incroyable dont très peu de spectateurs se sont aperçus. 

Dans beaucoup de salles de cinéma, le projecteur 35 mm et le projecteur numérique cohabitent côte à côte comme un grand-père qui veille sur son petit fils. Même si cela va très vite, tous les films ne sont pas encore numérisés. Dorénavant, en passant le CAP d'opérateur projectionniste, on apprend les deux techniques.

Finis les petits points de poussières et les griffes sur la pellicule mais... les nostalgiques trouveront bien un moyen de les recréer numériquement !

Madame Pelloche