mercredi 9 septembre 2015

Les fables de M. Renard...

Tout le monde le sait, le renard est l'animal le plus rusé de la forêt... Dans la caboche des mioches, il représente, avec le loup, la terreur des sous-bois et des cours de récré... Les poules ont tout intérêt à rester au poulailler quand rôde le célèbre canidé... C'est du moins ce que les fables nous conseillent...

 

Alors, préservons ce mythe et courons au cinoche à partir du 16 septembre découvrir le tout nouveau et très beau programme distribué par KMBO : Les Fables de M. Renard... Qui sait, peut-être aurons-nous une autre opinion de l'animal en découvrant ces 6 courts métrages...
A apprivoiser à partir de 3 ans !





Et pour rester dans la thématique...

Madame Pelloche vous conseille de voir ou revoir :


Le Roman de Renard
Ladislas Starewich, 1930, 1h13

Le Renard est toujours prêt aux plus grandes facéties, même devant la cour de Lion. A tel point que celui-ci n'hésite pas à le jeter en prison. Mais le renard, lors d'une audience, lui fait miroiter l'existence d'un fabuleux trésor...



Fantastic Mr. Fox
Wes Anderson, 2010, 1h28

M. Fox, le plus rusé des voleurs de poules, sa femme, Mme Fox, Ash, son fils, le cousin Kristofferson et tous les autres animaux de la forêt défient trois odieux fermiers. Ils vont vivre la plus périlleuse et délirante des aventures.


Rox et Rouky
Richard Rich, Ted Berman, Art Stevens1981, 1h23

Rox le renard et Rouky le chien sont les meilleurs amis du monde. Mais cette amitié est menacée lorsque le maître de Rouky devient chasseur...




Robin des bois
Wolfgang Reitherman, 1973, 1h23

Le prince Jean est un affreux souverain qui maltraite ses sujets. Un seul le défie ouvertement et lui résiste. Caché dans la forêt de Sherwood, se trouve le vaillant et insaisissable Robin des Bois.




Bientôt l'automne, l'occasion idéale pour se promener dans les bois, ramasser de jolies feuilles dorées et ... se prendre pour un renard intrépide...

                                                                                                                          :::Madame Pelloche:::

mercredi 2 septembre 2015

La ville comme terrain de "je" !

Le retour de Madame Pelloche !!! Reprenons les choses en douceur... Quelques suggestions de films avec la ville comme thématique... C'est pas parce que c'est la rentrée qu'il ne faut plus sortir... Allez hop, sortez vos trottinettes, vos ballons et vos craies de trottoir !!!


The Kid
Charles Chaplin, 1921, 50 min

Un pauvre vitrier recueille un enfant abandonné par sa mère victime d'un séducteur. L'enfant casse des carreaux pour aider son père adoptif, qui l'arrache à des dames patronnesses, puis le rend à sa mere, devenue riche.



Le Petit Fugitif
Morris Engel, Ruth Orkin, Smikova et Raymond Abrashkin, 1953, 1h20

A Brooklyn dans les années 50, la mère de Lennie lui confie la garde de son petit frère Joey, âgé de 7 ans, car elle doit se rendre au chevet de la grand-mère, malade. Mais Lennie avait prévu de passer le week-end avec ses amis. Irrité de devoir emmener son petit frère partout avec lui, il décide de lui jouer un tour en simulant un accident de carabine sur un terrain vague. Persuadé d'avoir causé la mort de son frère, Joey s'enfuit à Coney Island, immense plage new-yorkaise dédiée aux manèges et à l'amusement. Il va passer une journée et une nuit d'errance au milieu de la foule et des attractions foraines...




Le Ballon Rouge
Albert Lamorisse, 1956, 36 min

Dans un Paris des années 50, un petit garçon trouve un gros ballon rouge accroché à un réverbère. Commence alors une histoire d'amitié avec ce ballon qui suit de lui-même le petit garçon dans les rues de Paris. La jalousie d'une bande de garçons de son âge vont mener ce film vers une fin à la fois tragique et magique.



Les 400 coups
François Truffaut, 1959, 1h33

Antoine a une adolescence turbulente. Il ment à ses parents indifférents à son sort, vole, fugue. Son seul réconfort, il fait les quatre cents coups avec son ami René. Un jour, la police s'en mêle.



Zazie dans le métro
Louis Malle, 1960, 1h29

Zazie, une jeune gamine espiègle, vient à Paris chez son oncle Gabriel. Il lui fait visiter la ville, mais elle n'a qu'une idée en tête : prendre le métro. Hélas, il est en grève. C'est donc dans le taxi de Charles, l'ami de son oncle, que Zazie démarre ses trois jours de vie parisienne endiablée



Katia et le Crocodile
Vera Plicova Smikova et Jan Kucera, 1966, 1h10

Dans la rue, Katia, brunette de huit ans, sa clé accrochée au cou par une ficelle, essaye de tuer le temps. Rencontré par hasard, un écolier lui confie les animaux de sa classe qu'il doit garder pendant les vacances : deux lapins, un petit singe, un étourneau qui parle, des souris blanches, une tortue et un bébé crocodile ! Katia ramène la ménagerie chez son grand-père, le violoniste. Minka, la petite sœur veut jouer avec les animaux et les laisse s'échapper… Grand-père laisse ouvert le robinet de la baignoire où niche le crocodile... celui-ci se sauve par la gouttière..


Sidewalk Stories
Charles Lane, 1990, 1h37

A New York, en plein hiver, un artiste de rue noir gagne sa vie en dessinant le portrait de passants. Il emménage bientôt dans le sous-sol d'un vieil immeuble abandonné.
Un soir, il est témoin, dans le quartier de Manhattan, du meurtre d'un homme. Il recueille sa petite fille de deux ans, et, au même moment, vit une histoire d'amour avec une jeune femme de son âge.


Une Vie de Chat
Alain Gagnol et Jean-Loup Felicioli, 2010, 1h10

Dino est un chat qui partage sa vie entre deux maisons. Le jour, il vit avec Zoé, la fillette d’une commissaire de police. La nuit, il escalade les toits de Paris en compagnie de Nico, un cambrioleur d’une grande habileté. Jeanne, la commissaire de police, est sur les dents. Elle doit à la fois arrêter l’auteur de nombreux vols de bijoux, et s’occuper de la surveillance du Colosse de Nairobi, une statue géante convoitée par Costa, le criminel responsable de la mort de son mari policier. Depuis ce drame, la fillette ne dit plus un mot. Les événements vont se précipiter la nuit où Zoé surprend Costa et sa bande. Une poursuite s’engage, qui durera jusqu’au matin, et qui verra tous les personnages se croiser, s’entraider ou se combattre, jusque sur les toits de Notre-Dame…



Et bonne rentrée les mioches !!!

:::Madame Pelloche:::


mardi 7 juillet 2015

Bande de mioches !!!

Parfois l'été, il pleut, on est tout seul à la maison, on s'ennuie. Si si, c'est vrai ! Madame Pelloche vous propose une petite sélection de films ayant pour thématique les enfants en bande ! Plus on est de fous, plus on rit et plus on fait de c......ries !!! Non, pitié, pas encore La Guerre des Boutons, il y en a tellement d'autres... Si vous n'avez pas de copains, en voilà plein !!!


Zéro de conduite
Jean Vigo,1933, 42 min

Les vacances se terminent et il est temps de revenir au collège, lieu sans joie où les adultes obtus infligent punitions, privent de liberté et de créativité. Quatre élèves, punis avec un "zéro" de conduite décident de se rebeller, avec la complicité d'un nouveau surveillant...


Les Disparus de Saint-Agil
Christian Jaque,1938, 1h40

Au collège de Saint-Agil, trois élèves, Beaume, Sorgue et Macroy, on crée une société secrète. Ils se réunissent la nuit dans la salle de sciences naturelles et préparent leur départ pour l'Amérique. A l'isue d'une réunion, Sorgue, surprend un inconnu dans l'établissement qui disparait à travers un trou. Convoqué le lendemain chez le directeur, Sorgue disparaît au détour d'un couloir...


Sa Majesté des Mouches
Peter Brook, 1965, 1h32

Pendant la seconde guerre mondiale, un avion emmène des enfants anglais vers l'Australie où leurs parents les envoient trouver refuge. L'avion s'écrase, aucun adulte ne sort rescapé de l'accident. Les enfants sont livrés à eux même sur une île du pacifique...


Katia et le Crocodile
Vera Plicova Smikova et Jan Kucera, 1966, 1h10

Dans la rue, Katia, brunette de huit ans, sa clé accrochée au cou par une ficelle, essaye de tuer le temps. Rencontré par hasard, un écolier lui confie les animaux de sa classe qu'il doit garder pendant les vacances : deux lapins, un petit singe, un étourneau qui parle, des souris blanches, une tortue et un bébé crocodile ! Katia ramène la ménagerie chez son grand-père, le violoniste. Minka, la petite sœur veut jouer avec les animaux et les laisse s'échapper… Grand-père laisse ouvert le robinet de la baignoire où niche le crocodile... celui-ci se sauve par la gouttière..


Le Dirigeable Volé
Karel Zeman, 1967, 1h25

Nous sommes en 1891 à Prague. Lors du Salon des Sciences et des Industries, cinq gamins montent dans un dirigeable et partent en voyage à travers le monde. Les coupables de ce vol sont recherchés par la police mais en vain. L'intrépide équipée se réjouit de prendre "deux ans de vacances ! Sans école ! Sans parents ! Sans violon ". Malheureusement le voyage tourne court lorsqu'une tempête phénoménale détruit le ballon. Les cinq amis se retrouvent échoués sur une île inconnue où ils vont apprendre à vivre comme Robinson Crusoé….


Bugsy Malone
Alan Paker, 1976, 1h36

Dans l'Amérique de la prohibition, Fat Sam, chef de gang et tenancier d'un club clandestin, engage Bugsy Malone, petite frappe et dragueur à ses heures perdues. Ensemble, ils déclarent la guerre à Dan le Dandy et sa bande, détenteurs d'une arme secrète invincible : une mitraillette à crème pâtissière. Tous les coups sont permis pour tenter de voler l'arme à la bande rivale, mais le chemin de Bugsy est semé d’embûches, de femmes fatales et de guet-apens...


L'Argent de poche
François Truffaut, 1976, 1h45

A Thiers, dans le Puy de Dôme, une poignée d'enfants vivent les dernières semaines de l'année scolaire en attendant les vacances avec impatience: Bruno, Patrick, Laurent, Mathieu ou encore Franck, sans oublier Martine...Tous vivent à leur rythme et donnent une âme à ce village où les deux instituteurs, Melle Petit et M. Richet, tentent tant bien que mal de capter leur attention à l'approche de la colonie de vacances.


Les Goonies
Richard Donner,1985, 1h41

Astoria, été 1985. Alors que les terribles Fratelli s'évadent de prison, une bande de gamins trouvent dans un grenier une vieille carte au trésor menant au pirate Willy le Borgne. Alors que leur quartier va bientôt être rasé pour être remplacé par un terrain de golf, les garçons décident de se mettre à la recherche du butin pour éviter la destruction des maisons...


Explorers
Joe Dante,1985, 1h49

Passionné de science-fiction, le jeune Ben Crandall souhaite plus que tout au monde rencontrer des extra-terrestres. Une nuit, le garçon fait un rêve étrange concernant un vaisseau spatial. Le lendemain, il décide de construire cet appareil volant avec son ami Wolgang, génie en herbe. Une fois l’engin élaboré, les apprentis astronautes partent à la découverte de l’espace sans se douter de l’accueil que leur réservent les autres planètes.


 Stand by Me
Rob Reiner, 1986, 1h25

Un événement peu ordinaire va marquer la vie du jeune Gordie Lachance. Au cours de l’été 1959, un adolescent a disparu mystérieusement dans l'Oregon. Gordie et ses inséparables copains, Chris, Teddy et Vern savent qu'il est mort pour avoir approché de trop près la voie ferrée, un train l'a heurté. Son corps gît au fond des bois. C'est le frère de Vern qui l'a découvert. Les enfants décident de s'attribuer le scoop et partent pour la grande forêt de Castle Rock. Cette aventure va rester pour Gordie et ses trois amis la plus étrange et la plus exaltante de leur vie.



Super 8
J.J Abrams, 2011, 1h52

Été 1979, une petite ville de l’Ohio. Alors qu'il tourne un film en super 8, un groupe d’adolescents est témoin d'une spectaculaire catastrophe ferroviaire. Ils ne tardent pas à comprendre qu'il ne s'agit pas d'un accident. Peu après, des disparitions étonnantes et des événements inexplicables se produisent en ville, et la police tente de découvrir la vérité… Une vérité qu’aucun d’entre eux n’aurait pu imaginer.


Alors, quelle bande avez-vous choisi ? Chahuteurs ? Révoltés ? Militants ? Explorateurs ? Aventuriers ? Madame Pelloche vous souhaite un très bel été !

::: Madame Pelloche :::

mercredi 6 mai 2015

Musiques de cinéma pour petites oreilles...

Cette semaine, Monsieur Pelloche (Eh oui, Monsieur !!!) est revenu de la médiathèque tout content, avec entre les mains, non pas une pile de DVD comme à son habitude, mais un CD !!! Ça s'appelle Musiques de cinéma pour petites oreilles... et ça suffit à susciter la curiosité de Madame Pelloche ... Allez hop, dans le lecteur !!!





Comme son nom l'indique, ce disque est une initiation à la musique de film pour les enfants et c'est tout simplement génial ! 

Les petites oreilles sont guidées par un oncle venant d’Amérique, lui-même compositeur de musiques de films, qui vient garder sa nièce le temps d'un week-end ! Il a ramené avec lui plusieurs films et disques pour les faire découvrir à la petite fille. A travers son récit et les questions de la petite, on traverse  l'histoire du cinéma avec des explications très claires et une conversation à hauteur d'enfant ! 

On commence par La Guerre des Etoiles et le compositeur John Williams pour finir avec Le Parrain et la musique de Nino Rota... On y découvre également les musiques de Chaplin, d'Ennio Morricone ou encore la comédie musicale avec Singin'in the rain... Frissons garantis et grosse envie de revoir ces films pour les parents !!!


Le disque dure 76 min et Madame Pelloche vous le recommande cet été pour le trajet des vacances !!!

Merci la médiathèque  (et Monsieur Pelloche) !

:::Madame Pelloche:::

mercredi 29 avril 2015

Popcorn : mieux vaut l'avoir entre les mains...

... que sur la moquette du cinoche !!!
Cette semaine, Madame Pelloche voulait vous parler de La revue PopCorn, un nouveau petit trimestriel, pour vous les mioches et qui en plus, parle de cinoche ! Mais avant, intéressons-nous au Pop-corn, le vrai, celui qui fait "crounch-crounch" pendant la séance, qui colle aux doigts, qui se coince entre les dents et surtout, qui est très pénible à ramasser sur la moquette ! 




Depuis quand mange-t'on du Pop-corn au cinéma ?
Depuis que le cinéma parle (et couvre le bruit du "crounch-crounch") !!! En 1927, l'arrivée du cinéma parlant attire beaucoup plus de spectateurs  ! En Amérique, en 1930, ils sont 90 millions par semaine contre 25 millions en 1925  ! Les vendeurs de Pop-corn, avec leurs petits chariots, s’installent naturellement à l'entrée des salles de cinéma ! Mais attention, à cette époque, interdiction d'entrer dans la salle avec son gobelet de Pop-corn ! Les propriétaires ne veulent pas voir leur belle moquette recouverte de maïs écrasé (et je les comprends) ! Mais avec la crise économique et les difficultés financières... ils finissent par réfléchir et calculer le bénéfice qu'ils feraient s'ils en vendaient eux-même... Aujourd'hui, impossible de dissocier le pot de Pop-corn du cinéma...

La preuve avec cette nouvelle revue :

PopCorn, la revue qui se fait des films...


Voici comment les auteurs présentent leur revue :

PopCorn s’est donné le défi d'encourager la curiosité cinématographique des enfants et d'aiguiser leur attention tout en leur donnant des repères. Que chaque numéro soit une ouverture à un échange sur le cinéma entre enfants et adultes.
PopCorn, la revue qui se fait des films est une revue trimestrielle pour les enfants âgés de 8 à 12 ans. Mais il peut aussi convenir aux plus grands, férus de cinéma, de graphisme et d’illustration. Ce magazine demeure exigeant par son traitement novateur, à la différence des magazines traditionnels destinés aux enfants. À travers un graphisme fort, chaque numéro met en avant un film habituellement destiné aux adultes, mais qu'il nous a paru intéressant de faire découvrir aux enfants afin de le leur rendre accessible. L'objectif étant d'attirer l'attention des plus jeunes sur des grands classiques du cinéma qu'ils n'ont pas l'habitude de voir. La revue est là pour leur donner les premières clés.

Le prochain numéro sera consacré au grand classique : Jason et les Argonautes de Don Chaffey.


Ce numéro sortira le lundi 4 mai, toutes les informations sur ce lien !

Vous n'avez plus qu'à choisir votre Pop-Corn, celui qui colle ou celui qui décolle !

Madame Pelloche

mercredi 15 avril 2015

Le château de sable...

Remporter un Oscar à un concours de château de sable, qui dit mieux ?


Cinéma Public Films rend hommage au réalisateur Québécois Co Hoedeman, grand magicien au regard enfantin, et sort aujourd'hui un tout nouveau programme composé de trois de ses trésors : Le Château de sable.
Les mioches, c'est le moment de ressortir son seau, sa pelle et son regard d'enfant !

Co Hoedeman, mars 2015, photo Cinéma Public Films

Co Hoedeman se souvient de son enfance, de ses jeux, de ses observations, comme si c'était hier... et nous invite à jouer avec lui.  Ses films s'adressent autant à nos enfants qu'à nous... enfants. 

Mais face à un spectacle de magie, nos réactions sont différentes... Alors que les plus jeunes seront émerveillés sans chercher à comprendre, l'adulte se demandera sans cesse : mais comment fait-il au juste ??? 
Pour une fois, laissons nous porter... et disons-nous simplement que tout cela est vrai !

Le Théâtre de Marianne

Le Château de Sable

Tchou-tchou


Pour en savoir plus sur ce réalisateur, Madame Pelloche passe le relais à la petite Antoinette ! Pas plus haute que 3 cubes en bois, elle a pris son micro à deux mains pour interviewer, pour vous, ce réalisateur hors du commun :


 Retrouvez Antoinette et ses vidéos sur le blog de P'tit Flux !

5 bonnes raisons d'emmener vos mioches voir ce film au cinoche :

1- Car vous aurez l'impression de jouer au sable, sans en avoir plein les sandales.
2- Car Le Château de sable à remporté l'Oscar du meilleur film d'animation en 1978.
3- Car après avoir vu Tchou-tchou, vous passerez une heure à chercher vos vieux cubes en bois dans le grenier.
4- Car c'est un programme magique !
5- Parce que Madame Pelloche vous le dit ! (Et oui... encore ! )

Madame Pelloche

mercredi 1 avril 2015

Lilla Anna et son grand oncle animent le printemps !

Lilla Anna, qui veut dire Petite Anna en suédois,  est un nouveau programme pour les petits, distribué par Folimage ! La petite fille à la robe rayée et au teint de fantôme (ses réalisateurs sont également ceux de Laban le petit fantôme) animera les écrans des salles de cinéma à partir du 8 avril dans un programme de 6 courts métrages !



Qui a réellement besoin de qui ?
Lilla Anna est une petite fille joyeuse et très imaginative, pas plus haute que trois pommes, qui a pour compagnon de jeu son grand oncle, plus grand que le sommet des arbres, très gentil, mais pas très courageux ni dégourdi. Ce duo, dans lequel le grand a besoin de la petite et dans lequel, la petite n'est plus si petite quand elle est sur les épaules du grand, nous amène à nous poser des questions sur ce qui aide les enfants à grandir... et les parents à retomber en enfance...


5 bonnes raisons  pour aller voir ce film avec vos mioches, selon Madame Pelloche :


1 : Pour le doublage en français qui est excellent ! C'est une vraie petite fille de 6 ans (qui s'appelle Anna également) qui a prêtée sa voix à Lilla Anna. Folimage apporte toujours un grand soin au doublage de ses films, n'hésitant pas à faire appel aux enfants directement et trouvant toujours une voix correspondant à la nature des personnages. Parce qu'on est bien d'accord, les adultes qui prennent des voix d'enfants, c'est rarement  une réussite...

2 : Parce que même s'il pleut, vous aurez l'impression en sortant de la salle d'avoir pris un grand bol d'air suédois avec votre enfant, de lui avoir construit une cabane, d'avoir fait un gâteau, du ski, de la moto, pêché un gros poisson... Vous n'aurez plus qu'à aller manger une glace  !

3 : Parce que la voix off (la dame qui raconte) explique clairement aux enfants au début de chaque  film ce qu'ils vont y découvrir sous la forme d'un petit jeu de découverte d'objets présents dans l'histoire. Vous n'aurez même pas à passer votre temps à lui chuchoter des explications dans l'oreille... Mais c'est pas une raison pour piquer un roupillon !

4 : Parce que la durée du programme (47 minutes) est idéale pour les plus petits !

5 : Parce que Madame Pelloche vous le dit !


J'en connais une qui n'attend plus que vous !!! 
Madame Pelloche

mercredi 25 mars 2015

Chéri(e), si tu es sage, on ira au Domitor !!!

Au quoi ??? Selon la légende, Le Domitor est le nom que voulait donner Antoine Lumière, le père de Louis et Auguste, lorqu'ils ont breveté leur caméra/projecteur en 1895. Fort heureusement, les fils ont eu raison de leur père en suggérant le mot Cinématographe qui signifie "écrire le mouvement". 


Mais ce mot, ils ne l'ont pas inventé... Ils l'ont repris à Léon Bouly qui, 3 ans auparavant, avait breveté sous cette appellation un appareil également capable de restituer le mouvement... Mais alors... qui a réellement inventé le Cinématographe ? Tout s'est joué dans un mouchoir de poche car à cette époque, plusieurs inventeurs et plusieurs pays était sur ce projet... Les frères Lumières reconnaissent la chance qu'ils ont eue... En revanche, ils sont les premiers à avoir organisé une séance publique payante, le 28 décembre 1895. C'est ainsi qu'est né le cinéma !!! Les spectateurs ont pu y découvrir, entre autres merveilles, le célèbre film : L'arrivée d'un train à la Ciotat. Et cela fait 120 ans que ça continue... 




Vive les trains et vive le Domitor euh... cinéma !!!

Madame Pelloche

mercredi 11 mars 2015

Mercredi, jour des sorties !

Mais pourquoi le mercredi en fait ?
Le mercredi n'est pas seulement le jour de la semaine qui rime avec raviolis, c'est aussi le jour où les nouveaux films sortent au cinéma en France. En Angleterre et aux Etats-Unis, les films sortent le vendredi... mais j'ignore si là-bas, on mange des raviolis le vendredi...
Pourquoi le mercredi ? Parce que c'est bon les raviolis pardi !



René Goscinny et Jean-Jacques Sempé, « La séance de cinéma »,
Histoires inédites du Petit Nicolas, IMAV éditions, 2004




Un peu de sérieux !

La première raison vous concerne les mioches !
Le mercredi après-midi, pour ceux dont les parents ont oublié en septembre de les inscrire au poney, à la danse, au karaté, à la poterie, au soutien scolaire,  à la musique, au baby-gym, au judo, au basket, au solfège, à l'anglais, au soutien du soutien scolaire... Bref, pour ceux qui n'ont plus la chance de traîner le mercredi matin en pyjama depuis qu'il y a école mais qui sont libres l'après-midi parce que leur enseignant ne leur a pas donné 3 tables de multiplication et une poésie à apprendre pour le lendemain... Pour ceux-là, le mercredi après-midi, il y a le cinéma !!! Et un enfant, c'est toujours au minimum 2 places de cinéma !

Deuxième raison : le bouche à oreille !
Admettons que vous êtes allés voir un super film le mercredi après-midi ! Que faites-vous le lendemain en arrivant à l'école ? Vous en parlez à vos copains et copines !!! 

Mioche 1 : Moi hier, avec Nuage, mon poney, j'ai sauté 2 obstacles !
Mioche 2 : Moi au basket j'ai marqué un panier !
Mioche 3 : Moi à mon cours d'anglais j'ai trouvé Brian in the kitchen !
Vous : Et ben moi, je suis allé voir au cinéma Les Zinzins de la galaxie perdus dans l'espace temps du royaume de la reine magique au pouvoir intergalactique !!!
Mioche 1, mioche 2, mioche 3 : Wouahhhhh !!! Je veux le voir !!!
Mioche 4 : Ben moi aussi j'lai vu d'abord, mon père il l'a sur son ordi...
(Bon, ok, le mioche 4 finira mal...)

Le samedi après-midi suivant, le mioche 1, le mioche 2 et le mioche 3 vont supplier leurs parents de les emmener au cinéma !!! Le mioche 4 aussi finalement parce que c'est quand même mieux de voir un film sur grand écran avec plein d'autres enfants ! Na !

Avant 1972, les enfants étaient libres le jeudi, c'était donc le jeudi le jour des sorties !

En sortant les films le mercredi, cela permet donc d'avoir 2 pics de fréquentation dans la semaine : le mercredi et le week-end tout en permettant aux gens d'avoir le temps entre ces 2 pics de parler des films vus.. Saviez-vous que le samedi soir, à la télé, les chaines hertzienne n'ont pas le droit de diffuser de films pour ne pas concurrencer les salles de ciné ???


René Goscinny et Jean-Jacques Sempé, « La séance de cinéma »,
Histoires inédites du Petit Nicolas, IMAV éditions, 2004






Troisième raison : le lundi !

Le lundi c'est le jour de la programmation pour les distributeurs et les salles de ciné ! Un jour à ne pas louper si on veut être sûr de recevoir les films à temps le mercredi !

Et Madame Pelloche, pourquoi elle n'écrit des articles que le mercredi ??? Parce qu'elle adore les raviolis !!!

Madame Pelloche

mercredi 25 février 2015

Madame Pelloche se livre...

... et vous ouvre sa bibliothèque ! Car pour écrire des livres qui parlent de cinoche et qui s'adressent aux mioches, les auteurs n'ont pas attendu le blog de Madame Pelloche ! Voici donc une petite sélection de ces trésors à dévorer en attendant les prochaines sorties au ciné...



-----------------------------------------------------------------------------------

Pour apprendre et rêver :


La Lanterne Magique
Une histoire d'Anne-Gaëlle Balpe
Illustrée par Simon Moreau
Editions Marmaille et Compagnie

 Souvenez-vous de l'article de Madame Pelloche sur la Lanterne Magique ... car voici une petite histoire avec de très belles illustrations autour de ce merveilleux objet. 

Il y a très longtemps, vivait un jeune garçon qui s'appelait Oslo et inventait des machines à tout faire. Un jour Oslo voulut fabriquer des images vivantes, aussi belles que celles de la nature, de jour comme de nuit... C'est ainsi qu'il créa la lanterne magique, une lampe merveilleuse projetant de magnifiques dessins lumineux capables de bouger et capables... de raconter des histoires...


-----------------------------------------------------------------------------------
On tourne !
De Cathy Bernheim
Illustrations de Jean-Charles Sarrazin

Les parents de Virgile travaillent dans le cinéma. Une nuit, il se réveille dans une maison envahie par des monstres et il commence à traverser le décor qui lui est si familier. Cette traversée est l'occasion de découvrir tous les métiers du cinéma, ses instruments et ses coulisses.


-----------------------------------------------------------------------------------

Pour en savoir plus sur certains grands réalisateurs :


Petit Charlie deviendra Charlot
Texte de Bernard Chambaz
Illustrations de Pef
Editions : Rue du Monde 
Une biographie qui raconte simplement la vie rocambolesque de Charlie Chaplin et donne envie de (re)découvrir ses films.


-----------------------------------------------------------------------------------

La collection Des Graines et des guides / Cinéma
Editions : A dos d’Âne

Très jolie petite collection qui dresse le portrait de grands réalisateurs à connaitre absolument :

Jacques Tati : Le Funambule du Cinéma
Les Marx Brothers : Les indomptables du Cinéma
Alfred Hitchcock : Le Maître du Cinéma
François Truffaut : L'Enfant du Cinéma
Georges Méliès ; L'Enfant du Cinéma
Eric Rohmer : Le conteur du Cinéma
Charlie Chaplin : L'Enchanteur du Cinéma Comique



-----------------------------------------------------------------------------------

Abécédaires, dictionnaires, encyclopédies...


Le Cinéma s'Affiche
De Alexandra Strauss
Gulf Stream éditeur

En 26 lettres et 52 articles, le livre fait un tour de l'histoire du cinéma en passant par des thèmes aussi divers que "Chaplin", "Lumière", "Trucages", "Voix Off"... 
Ecrit par Alexandra Strauss, monteuse, écrivain, cinéphile...




Ma Grande Encyclopédie du Cinéma
Editions : Milan

J'avoue ne jamais avoir eu ce livre entre les mains mais il a le mérite d'exister et ce site en parle très bien : www.clapmag.com


Objectif Cinéma
De Pierre Guislain et Antoine de Baecque
Editions : Gallimard Jeunesse

Une traversée de l'histoire du cinéma pour les plus grands...


-----------------------------------------------------------------------------------

Roman...

Sans la télé
De Guillaume Guéraud
Editions du Rouergue

Gros coup de cœur de Madame Pelloche... Qui, vous l'aurez compris, ne s'appelle pas Madame Téloche... Une histoire autobiographique sur une enfance dans les années 70/80 et quand le cinoche remplace la téloche... Pour les ados ou les quarantenaires nostalgiques...



-----------------------------------------------------------------------------------

Activités autour du ciné...

1001 Activités autour du Cinéma
De Pierre Lecarme
Editions : Casterman

Pour les parents, enseignants, animateurs qui cherchent des activités autour du cinéma pour les enfants de 4 à 14 ans... Ce petit livre a rendu bien des services à Mme Pelloche...


CLAP/ZOOM
De Sandrine le Guen
Editions : Acte Sud Junior

Un cahier s'inspirant des activités proposées au Parc de La Villette. Il permet d'introduire les plus jeunes au monde du cinéma, à son vocabulaire et ses métiers.

 





-----------------------------------------------------------------------------------


Madame Pelloche